En quête des nouveaux herboristes


Réserver ce film

En quête des nouveaux herboristes

Infos Techniques

Date de sortie : 2017
Durée : 52 minutes
Réalisation : Daniel Schlosser
Production : Les Docs du Nord, Faites un vœu, Pictanovo, Région Grand Est, France Télévisions

Voir la bande annonce Voir la bande annonce

En bref

Un documentaire sur l’herboristerie aujourd’hui en France, ses particularités, ses enjeux par ceux qui la pratique, souvent après une reconversion professionnelle.

#plantes # herboristerie # autonomie # santé

Résumé

À la manière d'une enquête, le réalisateur Daniel Schlosser s'intéresse aux nouveaux paysans herboristes, qui tentent de faire réhabiliter le métier d'herboriste dont le diplôme supprimé en 1941 n'a jamais été rétabli. Pourquoi l'usage des plantes médicinales - qui connaît un véritable engouement des publics - recouvre aujourd'hui une réalité hétérogène, parfois sujette à confusion, et pourquoi n'existe-t-il pas de statut officiel en France ? Quelles sont les difficultés et les motivations de ceux et celles qui ont renoué avec l'herboristerie et en font profession ? Paysans-herboristes, médecins phytothérapeutes, docteurs en pharmacie, sénateur et députée européenne, défendent un usage libre des plantes médicinales en France.

Apports du film dans une démarche de sensibilisation et de mise en action

Objectifs

- Apporter des informations sur les particularités et enjeux de la pratique en herboristerie

- Illustrer des pratiques d’herboristerie à travers les témoignages

L'avis de l'Ecran des Possibles

Le film permet de se faire une idée claire et assez complète des particularités et des enjeux liés à l’herboristerie aujourd’hui, notamment en France où elle ne bénéficie pas d’un statut particulier à la différence de la Belgique, rapidement citée dans e film). La pratique est donc à situer par rapport à la pharmacie et à la paysannerie.

Les différents témoignages permettent de souligner les aspects qui ont attiré et qui sont entretenus par les herboristes : faire avec les mains, conserver des petites échelles, préserver le milieu de vie des plantes et des hommes, miser sur la patience, la concentration et l’effort. Il y a en effet un effort à fournir, outre celui lié aux gestes qui doivent être attentionnés et minutieux dans le tri et la manipulation des plantes, celui à investir dans la recherche d’information sur le statut des plantes, leur utilisation, etc. Ces efforts sont à fournir tant du côté de l’herboriste que du consommateur mais permettent de retrouver l’autonomie pour ne plus « être la victime d’une entreprise qui a la plus grosse force de frappe médiatique ».

Parmi les herboristes interrogés, nombreux se sont formés suite à une reconversion professionnelle. L’herboristerie est pour eux un moyen de redécouvrir un sens au travail par l’autonomie retrouvée et la reconnexion qu’elle opère, à la nature, à soi, aux autres.

 

 

Réserver

 

© Ecran Des Possibles 2018 - une initiative de Ecoscénique - Tous droits réservés - Site réalisé par AXIOCOM